10 raisons de « ne pas » choisir un hébergement illimité

pourquoi eviter hebergement illimité

L’année 2022 débute à peine mais vous reprenez votre activité numérique avec des idées plein la tête. Oui, mais… Où allez-vous héberger tous ces fabuleux nouveaux projets à venir ? C’est la question qui fâche toujours… Comment comparer ces offres d’hébergement qui sont innombrables et ne cessent de fleurir sur le marché.

Et si, au lieu de vous proposer un énième comparatif d’hébergeurs Web, nous nous concentrions sur une promesse que certains hébergeurs vous font et qu’il faudrait pourtant éviter ?

Nous allons voir au travers de cet article pourquoi les offres d’hébergement illimité ne peuvent pas être entièrement réelles et génèrent souvent des situations problématiques.

Toutes les entreprises commerciales, comme les hébergeurs Web, font face chaque mois à des frais de fonctionnement : matériels (disques durs SSD ayant un coût non négligeable), électricité, réseau, loyer du datacenter, personnel d’astreinte…

En sachant cela, il est normal de penser que lorsque l’on vous propose des hébergements Web pas chers, pour pouvoir s’y retrouver et générer des bénéfices, il est nécessaire pour les sociétés d’hébergement d’optimiser au maximum leurs offres et de rogner sur certains aspects qualitatifs de celles-ci.

1. Problèmes de lenteur

hébergement illimité lenteur

Même si les fournisseurs mettent à disposition de leurs clients des serveurs gonflés à bloc, pour des raisons de rentabilité, ils sont contraints de placer beaucoup de comptes d’hébergement sur un même serveur… De ce fait, il est possible que vous constatiez parfois des lenteurs sur votre site Web, surtout aux heures de pointe.

Un serveur Web ne peut servir qu’un nombre limité de requêtes chaque seconde. Une fois ce nombre dépassé, cela peut créer un embouteillage ralentissant tout le réseau.

Ces ralentissements risquent, à terme, d’avoir un effet négatif sur :

  • votre TTFB (temps de réponse du serveur),
  • la vitesse de téléchargement de votre site globalement
  • votre score Google PageSpeed / Core Web Vitals
  • le référencement de votre site Internet.

Pour éviter tout cela, chez EasyHoster, ils ont fait le choix de n’héberger qu’un petit nombre de clients par serveur. En effet, cet hébergeur a fait de la stabilité de ces serveurs l’une de ses priorités. Chez eux, il n’y aura jamais plus de 200 comptes cPanel par serveur.

2. Limites de stockage réelles inconnues

limite hebergement illimité

Une limite d’espace disque ? Comment ça ? Vous venez de lire que votre hébergeur propose une offre illimitée. Cela veut donc bien dire que vous n’avez pas de limite au niveau du nombre de gigas que vous pouvez stocker… N’est-ce pas ?

Imaginons que vous soyez photographe. En tant que professionnel de la photographie, vous disposez bien sûr d’un site Web sur lequel vous hébergez 10 ans de photos et de vidéos réalisées pour vos clients. 10 années de contenus HD, cela représente plusieurs dizaines de gigas. Malheureusement, votre hébergeur low cost n’aura pas le choix que de vous demander (plus ou moins brusquement) d’aller voir ailleurs. Cela, en prétextant que votre hébergement ne doit pas être utilisé pour sauvegarder votre ordinateur. Ce qui n’est pas ce que vous faites, bien sûr… Il s’agit de votre book, c’est important pour votre image de marque.

Si vous y réfléchissez une minute, vous réaliserez qu’il est normal que pour moins de 100€ par an, le manque à gagner soit trop important pour l’hébergeur si vous lui demandez de stocker, par exemple, 50Gb de photos. Si l’hébergeur de son côté dispose de backups avec 14 jours de rétention de données, par exemple, cela en fait des gigas de données à stocker et sauvegarder rien que pour vous…

Le problème dans cet exemple, ne provient pas du fait que vous hébergez 50Gb de photos. C’est votre droit. Le problème se situe davantage au niveau de la limite d’espace dont vous n’avez pas connaissance. Comment ne pas dépasser une limite qui ne vous a pas été indiquée ?

Chez certains hébergeurs illimités, lorsque vous franchissez cette limite de stockage invisible se situant souvent aux alentours des 10 Gb, vous recevrez un gentil avertissement vous demandant de faire attention à votre consommation d’espace disque. Chez d’autres hébergeurs, la désactivation de votre site se fera sans préavis dès que vous utiliserez entre 20 et 50 Gb d’espace disque.

La seule solution qui vous sera proposée sera de passer sur un serveur dédié (beaucoup plus cher, évidemment) ou de chercher un autre hébergeur qui voudra bien vous aider avec l’archive .zip qui vous aura été envoyée au préalable par votre précédent hébergeur.

Le problème ici est donc un manque de clarté et de transparence ; d’autant plus que beaucoup de clients se tournant vers des offres d’hébergement illimité le font car elles ont besoin de beaucoup d’espace de stockage.

3. Erreurs 503 et 504 régulières

erreur 503 hebergement illimité

Comme nous l’expliquions dans le premier point, si un serveur Web se retrouve à devoir servir des milliers de requêtes chaque seconde, cela risque de créer des embouteillages sur le réseau de l’hébergeur.

Ces embouteillages peuvent se traduire par les erreurs suivantes :

  • 503 Service Unavailable
  • 504 Gateway Timeout

Ce qui peut représenter un préjudice pour votre activité puisque les internautes ne peuvent plus visiter votre site Web.

4. Mauvaise disponibilité des serveurs d’hébergement

panne serveur illimité

Puisque les serveurs sont surpeuplés pour des raisons de rentabilité, cela peut entraîner des problèmes de disponibilité au niveau de votre compte d’hébergement (erreurs 503 et 504) mais également au niveau du serveur lui-même. De nombreux utilisateurs lancent des requêtes simultanément, de ce fait, le serveur se trouve souvent dans une situation où les ressources consommées par l’ensemble des comptes d’hébergement sont supérieures à ce qu’il peut encaisser.

Par conséquent, dans le pire des cas, la charge du serveur (load) explose et les données stockées dans la mémoire vive (RAM) dépassent la limite physique disponible du serveur (SWAP).

Dans ce cas de figure, il est donc nécessaire à l’hébergeur d’intervenir manuellement en redémarrant physiquement le serveur d’hébergement. Ce qui peut engendrer plusieurs minutes, voire plusieurs heures d’indisponibilité (Down) pour votre site.

Pour être certain que votre hébergeur ne rencontre pas régulièrement de down de ce type, une solution pourrait être de vérifier le site de l’hébergeur ainsi que votre compte client afin de voir s’il communique ou non sur l’uptime (durée depuis laquelle un serveur est fonctionnel) de ses serveurs.

Par exemple, chez EasyHoster, l’uptime de tous leurs serveurs est affiché publiquement depuis un lien visible dans les comptes clients. Voici la disponibilité des serveurs EasyHoster sur une période de 90 jours (du 1 novembre 2021 au 19 janvier 2022) :

avis easyhoster uptime

Malheureusement, tous les hébergeurs Web ne communiquent pas de manière aussi transparente. Peut-être pourriez-vous ouvrir un ticket prévente auprès de l’hébergeur de votre choix et lui poser une question concernant l’uptime de ces serveurs ?

5. Panel de gestion parfois plus complexe

Pour gérer son hébergement Web, il est toujours très agréable de disposer d’un panel de gestion simple, pratique et efficace. Selon nous, le meilleur sur le marché est actuellement cPanel.

cpanel eayhoster avis

Il dispose de toutes les fonctionnalités dont vous aurez besoin pour gérer vos sites, vos fichiers, vos domaines, vos e-mails, etc, au quotidien.

Cependant, cPanel représente une dépense non négligeable pour l’hébergeur. Effectivement, les licences cPanel ne sont pas les moins chères du marché. De plus, cPanel a revu ses tarifs à la hausse à plusieurs reprises ces dernières années.

Du coup, certains hébergeurs illimités comme PlanetHoster et SiteGround ont choisi d’abandonner cPanel même s’il n’y a pas mieux comme panel de gestion. La raison de l’abandon de cPanel pour ces hébergeurs réside dans le fait que le développement de leur propre panel de gestion leur permettra de faire une économie conséquente.

Malheureusement, les panneaux de gestion d’hébergement fait maison, en plus d’être moins complets, sont souvent plus difficiles à utiliser et peuvent comporter des bugs qu’on ne retrouve jamais dans une solution fiable telle que cPanel.
De plus, avec un panel de gestion maison, vous aurez moins de cordes à votre arc. En effet, un tableau de bord comme cPanel étant standard et disposant d’un quasi-monopole, bénéficie de nombreux outils associés extrêmement utiles tels que Softaculous, WordPress Toolkit, un gestionnaire de fichiers (file manager) intégrant un éditeur de code, etc, qui vous feront gagner beaucoup de temps et vous faciliteront la vie.

Chez EasyHoster, par exemple, ils ont fait le choix de proposer à leur client cPanel et ne comptent pas changer de panel de gestion. EasyHoster favorise toujours les solutions les plus solides et les plus pratiques pour ses clients.

6. Absence de sauvegardes ou de réplication des données

sauvegarde hebergement illimité

Il est certain que moins vous allez investir pour votre hébergement Web, moins vous aurez d’avantages avec celui-ci. Par exemple, si vous souscrivez à un hébergement Web illimité à moins de 100€, il est quasiment impossible pour votre hébergeur d’effectuer des sauvegardes régulières de vos données et de les répliquer sur un ou plusieurs datacenters tiers.

Du coup, si certains hébergeurs illimités réalisent des backups de vos données, dans les faits, les sauvegardes seront presque systématiquement réalisées dans un datacenter géographiquement situé à courte distance des serveurs de production.

Cette situation peut s’avérer très dangereuse. Si un incendie ou une autre catastrophe naturelle venait à avoir lieu, les données des clients finaux seraient totalement perdues, pouvant ainsi générer d’importants préjudices financiers pour eux.

Si l’hébergeur illimité ne réalise pas de sauvegardes de vos données, pas de soucis, vous en réaliserez vous-même…Cela serait effectivement une solution possible, cependant, souvent, les hébergeurs illimités ne mettent pas à votre disposition d’outils vous permettant d’avoir vos propres backups propriétaires hébergés par une société tierce.

Par contre, pour les personnes ayant fait le choix du CMS WordPress pour la création de son site Web, il reste la possibilité d’installer un plugin de sauvegarde tel qu’Updraft Plus. Cependant, là aussi, certains hébergeurs illimités risquent de mettre le holà, au mieux, en vous interdisant d’utiliser ce plugin car il est très consommateur de ressources pour l’archivage de fichiers ; au pire, de tout simplement désactiver votre compte d’hébergement en vous indiquant que vous consommez trop de ressources sans détails supplémentaires…

Cela en fait déjà beaucoup de limites pour de l’hébergement illimité, n’est-ce pas ? Continuons, ce n’est pas tout.

7. Support technique restreint

support technique hebergement illimité

Il est vrai que certains hébergeurs illimités se donnent beaucoup de mal pour fournir un support technique réactif et répondant à beaucoup de problématiques liées à leurs hébergements Web.

Cependant, vous imaginez bien qu’il y a là aussi, une limite dans le champ d’action de leurs supports techniques. Lorsque vous louez un hébergement Web moins de 100€ par an, il est évident qu’il n’est pas viable pour leurs équipes techniques de vous aider individuellement à sécuriser, optimiser ou dépanner votre site WordPress. Ils connaissent leurs serveurs sur le bout des doigts mais ne sont pas toujours formés pour répondre aux questions relatives aux divers CMS, comme WordPress.

Selon l’expérience de certains clients d’hébergeurs illimités, il arrive parfois que le support technique de l’hébergeur soit très réactif au départ pour ensuite devenir plus lent et moins précis au fil des questions si vous ouvrez un trop grand nombre de tickets support.

À l’inverse, par exemple, EasyHoster n’étant pas un hébergeur illimité, il peut se permettre d’annoncer publiquement qu’il offre un haut niveau d’assistance pour les utilisateurs de WordPress. Allant même pour certains clients jusqu’à installer et configurer leur thème WordPress ou en vous installant des sites vitrine, des boutiques en ligne ou des tunnels de ventes préconfigurés avec WordPress et le thème Divi qu’il ne vous reste plus qu’à personnaliser.

8. Avertissements si consommation de ressources inhabituelle

consommation hebergement illimité

Si vous disposez d’un site Web ayant une assez grande consommation de ressources, il est fréquent que l’hébergeur illimité vous contacte afin de vous indiquer que votre consommation de ressources est anormale. Il sera alors nécessaire pour vous, selon l’hébergeur, de vérifier tous les scripts de votre site Web.

Heureusement, certains de ces hébergeurs illimités peuvent faire preuve de patience et vous laisser quelques jours pour identifier la source de ce haut niveau de consommation. Cependant, d’autres hébergeurs moins tolérants peuvent aller jusqu’à désactiver votre compte d’hébergement sans même vous en avertir au préalable.

Chez EasyHoster, ils prennent le temps de réfléchir avec vous afin de tenter de comprendre d’où vient le problème pour le régler. En aucun cas ils ne désactivent votre compte d’hébergement.

9. Sécurité insuffisante

securité hebergement pas cher illimité

Tout tourne toujours autour de cette marge bénéficiaire qui est extrêmement mince pour les hébergeurs illimités… Il faut qu’ils pensent de A à Z leurs offres d’hébergement afin qu’elles soient “satisfaisantes” de façon globale pour le client mais “rentables” pour eux. Dans une telle situation, il est évidemment très difficile pour l’hébergeur Web de se munir des meilleurs dispositifs de sécurité comme un anti-DDoS robuste et un pare-feu finement configuré pour protéger vos données.

Les hébergeurs Web illimités se tournent davantage vers des solutions meilleures marché comme CloudFlare. Ce qui se traduit par une moulinette signalant “Vérification de vos données” aux visiteurs de votre site avant qu’ils ne puissent y accéder.

Parfois la situation peut s’avérer bien pire ! Ils peuvent tout simplement laisser leurs serveurs subir des interruptions (down) toutes les 3 semaines à cause de surcharges ou des attaques DDoS.

10. L’hébergement Web illimité n’existe pas

hebergement illimité existe pas

Les termes « hébergement illimité” sont tout simplement une formule marketing qui a notamment fait ses preuves en outremer avec des hébergeurs comme Hostgator.

Comme vous avez pu le découvrir au travers des 9 points précédents, un espace d’hébergement illimité, cela n’existe pas. Il est physiquement impossible de proposer un service d’hébergement Web illimité. L’hébergeur est lui-même soumis à des limites physiques comme :

  • la quantité de bande passante disponible sur son réseau
  • la quantité de données qu’il est possible d’héberger sur ses périphériques de stockage.
  • le nombre de coeurs CPU du serveur
    ou la quantité de RAM disponible.

Pourquoi devriez-vous fuir les offres d’hébergement Web illimité ?

Le principe de l’hébergement illimité est finalement assez inéquitable pour les clients finaux.

Que vous ne souhaitiez héberger qu’un petit site vitrine ou que vous ayez tout un réseau de sites de niches monétisés par l’affiliation, le tarif de l’hébergement restera le même. Du coup, certains clients sont gagnants mais d’autres sont largement perdants.

Laisser un commentaire

Votre avis sur Easyhoster

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.